cerveau embrumé

Cerveau Embrumé – Les Causes Réelles et les Solutions pour Régler ce Problème de “Brain Fog” !

Sommaire

Après avoir étudié de nombreux documents afin de trouver les solutions contre le problème du cerveau embrumé (également nommé brain fog, brouillard mental ou encore cerveau embrouillé) nous avons décidé de créer cette page internet qui vous permettra d’avoir toutes les informations les plus importantes. En partant des déclencheurs qui cause le cerveau embrumé et ses symptômes, jusqu’aux meilleures solutions pour régler ce problème qui peut complétement vous gâcher la vie.

Qu’est-ce que le Cerveau Embrumé / Brain Fog ?

En général, on parle de cerveau embrumé lorsqu’on a des soucis de concentration, des pertes de mémoires, un manque de clarté et de réflexion ou encore qu’on est plus ou moins confus. Il arrive également que les personnes qui subissent ce “brain fog” décrivent des sensations comme si elles n’arrivaient pas à se réveiller. Ce que le cerveau restait complètement embrumé.
Vous pourrez également parler d’autres termes comme “trouble de la conscience” ou encore “dysfonctionnement cognitif”.

Pourquoi j’ai le Cerveau Embrumé ?

En général, la cause est une inflammation dans le cerveau qui est provoquée par différentes causes sous-jacentes que vous pourrez découvrir plus bas dans cet article.

Les Symptômes du Cerveau Embrumé

  • Fatigue et perte d’énergie (y compris le syndrome de fatigue chronique)
  • Irritabilité, impression de rapidement être énervé, en colère pour pas grand chose.
  • Difficulté voir incapacité à se concentrer sur quoi que ce soit, travail, activité…
  • Perte de mémoire, difficulté à mémoriser des choses pourtant importante.
  • Lenteur dans le traitement des informations. Vous avez du mal à vous concentrer sur les informations qui vous sont fournies.
  • Vous avez l’impression d’être dans la confusion permanente.
  • Faible motivation, vous n’avez plus envie de faire quoi que ce soit.
  • Confusion mentale, caractérisé notamment par des troubles de l’attention.
  • Pensée peu précise, vous pensez à tout et rien sans réussir à vous concentrer sur l’essentiel.
  • Désorientation générale.
  • Vous avez parfois des comportements bipolaires.

Combien de temps peut durer cet état de cerveau embrouillé ?

Ca peut durer quelques minutes, comme des heures voir même des années. Chaque cas est différent. Cependant il faut garder à l’esprit que c’est quelque chose qui n’est pas irréversible.
Si vous arrivez à mettre le doigt sur la cause de votre embrument du cerveau, vous pourrez le régler et en finir définitivement avec le cerveau embrumé.
Mais pour ça il est nécessaire d’en découvrir la cause pour pouvoir mettre en œuvre le nécessaire pour régler ce problème.

Les causes du Cerveau Embrumé

Plusieurs éléments peuvent être mis en cause. Le cerveau embrumé peut être déclenché par les problèmes suivants.

Un déséquilibre du système limbique

En général, l’état de cerveau embrumé est cause par un soucis se trouvant dans la région du cerveau qui gère de nombreuses fonctions, notamment la fonction exécutive, la fonction cognitive général et enfin l’équilibre émotionnel. Cette zone du cerveau se nomme le système limbique, cette zone gère plusieurs choses, mais particulièrement la mémoire via l’hippocampe et le fornix, l’agressivité et la peur via le complexe amygdalien, et différents autres comportements avec l’hypothalamus comme par exemple la faim, la soif, les envies sexuelles, les émotions ou encore la gestion de votre pression sanguine, rythme cardiaque, fatigue et impression d’être faible etc.

Un déséquilibre du système limbique peut provenir d’une blessure qui aurait généré cet embrouillement dans le cerveau mais également d’un événement très stressant. Ce genre de chose génére une énorme poussé d’inflammation, de radicaux libres ou encore de stress émotionnel dans le cerveau, qui peuvent générer des changements cérébraux générant alors le “cerveau embrumé“.

Inflammations et Radicaux libres

Le cerveau embrumé ou les dysfonctionnements cognitifs sont le résultat d’inflammations et d’excès de radicaux libres (stress oxydant ou oxydatif – Rien a voir avec le stress qu’on connait habituellement).

L’inflammation et le stress oxydatif affectent le système limbique dont nous avons parler plus précisément au dessus et peuvent entraîner un déséquilibre général.

Plusieurs éléments se combinant et générant des inflammations et stress oxydant

Le cerveau embrouillé est en général ressenti lorsque plusieurs éléments interviennent en même temps et génèrent beaucoup de stress oxydatif et donc d’inflammation du cerveau.

Par exemple, il est plutôt récurrent de voir que des patients atteints de fatigue chronique et/ou de fibromyalgie (douleurs chroniques tel que les rhumatismes) sont également atteint du symptôme du cerveau embrumé. En effet, ces trois maladies proviennent des mêmes problèmes : Inflammations et stress oxydatif.

Le “brain fog” peut être aggravé par des troubles de l’humeur, impression d’être stressé, dépression et parfois bien pire, comme le déclenchement de schizophrénie, bipolarité, ou encore alcoolisme. Les études ont prouvé que le stress oxydant et les inflammations ont un rôle important dans chacun de ces troubles qui peuvent très rapidement être grave pour les personnes qui les subissent.

Les hormones féminines comme l’œstrogène et l’œstradiol ont tendance à présenter des activités antioxydantes et à réduire le stress oxydatif, ce qui explique pourquoi les femmes ménopausées développent parfois des problèmes de cerveau embrumé. En effet, lorsqu’une femme passe par la ménopause, une réduction de ces hormones modifie l’équilibre oxydant-antioxydant en faveur des oxydants augmentant alors les risques de stress oxydatifs.

Symptômes des problèmes du système limbique

Comme expliqué précédemment, le système limbique est responsable de nombreuses choses dans notre cerveau et pour notre corps. En général, si vous avez des problèmes de cerveau embrumé, vous aurez en parallèle d’autres symptômes, notamment parce que l’hypothalamus (un des grands “contrôleurs” de notre cerveau) est une des parties les plus atteintes par les soucis du système limbique.

Si vous avez plusieurs des symptômes indiqués ci-dessous, alors il est possible que vous ayez des problèmes de système limbique, ce qui expliquerait vos soucis de cerveau embrouillé.

  • Fatigue et sensation d’être “mou”, sans énergie.
  • Anxiété, une impression d’avoir un stress permanent qui ne veut pas partir.
  • Dépression, vous n’êtes jamais dans votre bon jour.
  • Insomnie, vous avez du mal à fermer l’œil pour diverses raisons (réflexion pesante, stress…)
  • Problèmes de rythme circadien (rythme biologique normal). Vous êtes fatigué le jour mais vous restez éveillé la nuit.
  • Perte de motivation. Vous n’avez plus envie de faire des choses.
  • Perte d’appétit et souvent perte de poids. Vous n’avez jamais faim, ou alors vous avez un très petit appétit.
  • Problèmes de mémoire (que ce soit à court terme comme un moyen ou long terme).
  • Mains et pieds froids, problèmes de régulation de la température corporelle.
  • Problèmes intestinaux (Notamment la constipation).
  • Baisse de la libido causé par une réduction des hormones sexuelles donnant l’envie du sexe.
  • Augmentation du niveau de stress. En général causé par une sur-stimulation de l’axe hypothalamique pituitaire surrénalien (HPA).
  • Baisse de la tension artérielle.
  • Envie d’uriner fréquente (Attention, c’est également un des signes du diabéte. A ne pas prendre à la légère.)
  • Procrastination. Vous savez que vous avez des choses à faire, mais impossible de vous y mettre. Vous n’arrivez pas à vous concentrer dessus.
  • Développement de Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC). Il existe plusieurs TOC. Cela varie très largement entre chaque patient. Phobie de la saleté et des microbes, peur de se tromper (en permanence dans le doute), obsédé par la symétrie etc…
  • Hypoglycémie. Encore une fois, cela semble venir de l’hypothalamus.
  • Problèmes d’attention. Vous n’arrivez pas à rester attentif à quelque chose.
  • Problèmes d’hormones. Encore plus visible chez les femmes.
  • Diverses douleurs difficiles à caractériser.
  • Problèmes de vision.

Les Causes de Cerveau Embrumé les plus fréquentes

Il existe de nombreux déclencheurs du Brain Fog. Ci-dessous vous trouverez ceux qui sont les plus connus et validés par les spécialistes.

  • La lectine, une protéine végétale qu’on trouve en grande quantité dans les légumineuses et les céréales, et qui, si absorbé en grande quantité, est responsable de la réduction de absorption des vitamines, en plus d’augmenter le stockage du sucre.
  • Anxiété ou stress chronique.
  • Stress post-traumatique ou tout événement causant un fort pique de stress.
  • Dépression.
  • Prise de drogue ou d’alcool qui peuvent déclencher les symptomes du brain fog (En général THC, LSD, MDMA, ou l’alcoolisme)
  • Problèmes de sommeil. Que ce soit à cause d’une qualité de sommeil médiocre (mauvais lit, problème d’oreiller, problème de bruit gênant, lumière, appareil électronique proche du lit etc.) ou parce que vous ne dormez pas assez par rapport aux besoins de votre corps.
  • Infections.
  • Toxines diverses.
  • Travail de nuit qui provoque des perturbations circadiennes (Dormir le jour, être éveillé la nuit – Voir le point numéro 5 du paragraphe précédent).
  • Blessures.
  • Pas assez de lumière ou de soleil. Peut être lié également au trouble affectif saisonnier.
  • Problèmes liés à des déséquilibres hormonaux.
  • Problème de surpoids voir d’obésité. Lié en général à des problèmes d’alimentation.
  • Manque d’exercice. Pratiquer un sport est recommandé.

Nous allons voir ci-dessous, en détail les solutions qui existent. Attention, il est important de noter que notre site est uniquement présent à titre informatif. Il ne peut en aucun cas remplacer un spécialiste. Si vous pensez être touché par le Cerveau Embrumé, contactez votre médecin qui pourra vous rediriger vers des experts.

I. Votre régime alimentaire face au cerveau embrumé

Bien que de le cerveau embrumé peut être déclenché par de nombreuses manières, il est important de savoir qu’une des causes les plus communes vient tout simplement de votre alimentation. En général, si vous sentez les effets comme si votre cerveau était embrouillé ou embrumé après un repas, il y a de forte chance que le déclencheur soit votre nourriture.

Des symptômes de “Brain Fog” après avoir mangé

Bien souvent, l’élément déclencheur est la lectine, cette protéine végétal qui a été évoqué précédemment dans cet article. Cependant d’autres sensibilités alimentaires peuvent déclencher les effets du cerveau embrumé. Ces différents éléments provoquent chez certaines personnes des inflammations diverses.

C’est pourquoi les personnes qui sont particulièrement sensible à la lectine, peuvent développer des inflammations de l’intestin, mais également de la thyroïde ou encore l’hypothalamus dans le cerveau (dont nous avons également parlé plus haut, et étant un des grands responsables du cerveau embrumé). Dans les pires des cas, les personnes peuvent même finir par développer des maladies auto-immunes.

En général, si vous êtes diagnostiqués comme étant sensible aux lectines, il vous suffit de ne pas manger les aliments qui en contiennent trop, et cela réglera le problème.

Cependant, il n’y a pas que la lectine qui peut être problématique.

Parmi les autres éléments pouvant être des déclencheurs d’inflammations et donc du “brouillard mental”, vous pouvez retrouver :

  • Lectines. De nombreux éléments contiennent des lectines. Cependant, il y en à certains qui en ont beaucoup plus que d’autres.
  • Gluten (blé, épeautre, seigle, orge et avoine). Certaines personnes supportent mal le gluten sans forcément en être conscient. Le Gluten peut provoquer des inflammations chez les personnes qui sont trop sensibles à cet élément.
  • Caséine. Que vous retrouvez dans les produits laitiers. Certaines personnes supportent mal la caséine sans en être conscient.
  • FODMAP. Des glucides à chaînes courtes qui sont très mal absorbé par l’intestin grêle.
  • Acides aminés. Que vous retrouvez dans les aliments.
  • Tanins. Que vous retrouvez dans le vin, mais également dans le thé ou encore dans certaines écorces d’arbres utilisées dans certains produits de médecine.
  • Inhibiteurs de la trypsine. Contenu dans certains aliments comme par exemple les légumineuses, le soja et d’autres.
  • Oxalates. Également responsable des calculs rénaux puisqu’en général les calculs sont formés à plus de 80% par de l’oxalate de calcium.
  • Levure. Notamment celui dans dans le pain sans gluten.
  • Additifs alimentaires comme le carraghénane (E407), un extrait d’algue rouge utilisé dans l’industrie alimentaire comme épaississant naturel (dans le lait de riz, le lait d’amande, etc.). D’après des études, le carraghénane pourrait être responsable de nombreuses inflammations, et son utilisation dans l’industrie alimentaire est remis en cause.
  • Salicylates. Un élément qu’on retrouve dans de nombreuses plantes, mais qui est également un des ingrédients de l’aspirine ainsi que d’autres médicaments.
  • Caféine. Présent naturellement dans le café, le thé ou encore le maté. Mais également ajouté dans certaines boissons industrielle.

Il est important de noter également que les inflammations peuvent également être déclenché par des allergies alimentaires. Comme l’allergie aux oeufs, ou encore aux poissons et fruits de mer.

Solution contre le cerveau embrumé grâce à la réduction de Lectine

Pour de nombreuses personnes, il est apparu qu’un régime sans lectine a permis de réduire drastiquement les effets d’embrouillement du cerveau.

Le régime alimentaire peut avoir des effets très néfastes sur le corps humain. Par exemple un taux élevé de glucide peut multiplier le nombres de radicaux libres, ceux-ci étant néfaste pour les cellules du corps et du cerveau. Ces radicaux libres peuvent être la cause d’inflammation et d’endommagement divers et par conséquent de problème

Si vous êtes adepte des produits riche en lectine, de la junk food, des gâteaux, des jus de fruits industriels, des produits tout faits (lasagnes congelés, gratins industriels, etc.), alors cela peut être une des causes de votre brain fog.

II. Le sommeil et le cerveau embrumé

Parmi les problèmes réguliers provoquant le cerveau embrouillé, on retrouve la problématique du sommeil de mauvaise qualité.

Parmi les problèmes, on retrouve par exemple l’apnée du sommeil. Cette apnée réduit l’apport d’oxygène et cause ce qu’on appelle l’hypoxie. Cela peut augmenter le stress oxydatif, et être à l’origine du cerveau embrumé.

Et même sans faire de l’apnée du sommeil, un sommeil irrégulier et/ou de mauvaise qualité, peut être une des causes du cerveau embrumé à cause du stress oxydatif et donc des inflammations qui peuvent se développer dans l’hypothalamus causant un déséquilibre du système limbique, mais également dans le reste du corps.

Si vous vous réveillez avec une sensation de brain fog, alors il est possible que le problème viennent de votre sommeil.

Remède pour régler le problème du cerveau embrumé en améliorant le sommeil

Si vous avez des problèmes d’apnées du sommeil, seul un spécialiste pourra vous aider. En effet, en général il est nécessaire de faire des études plus poussés pour observer si une machine est nécessaire.

Si vous pensez juste avoir un sommeil de mauvaise qualité, il est important de vous assurer que :

  • Vous avez un matelas qui vous convient, qui est de bonne qualité. De plus en plus de matelas à mémoire de forme sont disponibles sur internet, comprenant la livraison gratuite, ainsi que la récupération de votre ancien matelas.
  • Vous avez un oreiller de bonne qualité. Il faut un matelas qui soutient vraiment votre tête, ni trop mou, ni trop dur. Un juste milieu. Un mémoire de forme peut être une bonne alternative également.
  • Essayez de dormir plus en vous couchant plus tôt et en évitant les écrans avant de dormir. Lisez un livre ou un magazine. Ou alors jouez au sudoku !
  • Si vous avez du mal à trouver le sommeil car vous n’êtes pas fatigué, il est recommandé de pratiquer une activité sportive. Cela vous fera dépenser l’énergie en trop que vous avez.

III. Les infections responsables du cerveau embrouillé et de trouble de la pensée

D’après des études, il semblerait que les infections peuvent déclencher de nombreuses maladie auto-immune, notamment lorsque ces infections surviennent durant un age jeune.

Si vous avez l’impression que votre cerveau embrumé apparait après une infection, alors il y a de forte chance que ce soit lié. En effet, une infection peut déclencher des inflammations chronique et un stress oxydatif, entrainant alors cette sensation d’être embrumé et embrouillé.

Détruire l’infection pour se débarrasser du cerveau embrouillé

Les infections peuvent être diverses et variées. Bactéries, champignons, virus ou encore parasites. Il est nécessaire de faire diagnostiquer auprès d’un spécialiste l’infection dont vous pourriez être victime afin d’avoir un traitement adapté pour vous en débarrasser.

IV. Les toxines et métaux lourds, des déclencheurs de cerveau embrumé

La plus part des toxines mais également les métaux lourds peuvent provoquer des réactions du système immunitaire et causer des inflammations et du stress oxydant.

De même pour les personnes trop au contact de moisissures ou autres toxines biologiques peuvent développer une forme de cerveau embrumé à cause du Syndrome de réponse inflammatoire systémique (SRIS).

Solution contre cela

Cela concerne très peu de personnes, mais il est important de contacter un médecin si vous pensez être soumis à des risques elevés de toxines ou de métaux lourds.
A noter également que les métaux lourds peuvent se trouver en grande quantité dans les poissons gras, notamment le saumon. Si vous en mangez en grande quantité, il peut en être la cause.

V. Hypoglycémie et résistance à l’insuline, une cause du cerveau embrumé

Les personnes atteintes de brouillard cérébral sont parfois hypoglycémiques (glycémie faible). La cause ? Le système limbique aide à contrôler l’équilibre glycémique. Mais l’hypoglycémie peut à son tour causer du brouillard au cerveau.

La résistance à l’insuline se produit lorsque l’insuline ne parvient pas à apporter le glucose dans les cellules. Si vous résistez à l’insuline, votre glycémie peut augmenter de façon importante, ce qui est encore pire qu’un taux de glucose élevé constant.

Ces fluctuations de la glycémie entraînent un stress oxydatif et de l’inflammation et, par conséquent, déclenche les effets du cerveau embrumé et embrouillé et cette impression d’être d’avoir l’esprit troublé.

Les solutions face à ces problèmes de glycémie et d’insuline

Il est important de consulter un spécialiste. Ceci n’est vraiment pas à prendre à la légère puisque de grave complication peuvent survenir (en allant jusqu’au coma ou pire…).

Malgré tout, pour réduire votre résistance à l’insuline, il existe quelques petites astuces à connaitre (gardez en tête qu’il faut malgré tout aller voir un médecin) :

  • Perdre du poids permet d’améliorer la sensibilité à l’insuline et donc réduire les effets de résistance.
  • Faire du sport intensif. La précision importante est bien dans le mot intensif, comme un sprint par exemple. Il semblerait que le sport intensif augmente grandement la sensibilité à l’insuline.
  • Réduire la consommation d’alcool si vous avez tendance à en consommer régulièrement.
  • Prendre des compléments alimentaire comme le magnesium, de la vitamine D3, du Zinc, citrate de calcium.
  • Consommer des aliments et probiotique tel que le thé de kombucha, du vinaigre de cidre de pomme, ou encore de la cannelle.

VI. Problèmes hormonaux et brain fog

Des problèmes hormonaux peuvent être à l’origine de cerveau embrumé, notamment si vous avez une déficience en pregnenolone, progesterone, mélatonine, testostérone, estrogène…

Toutes ces hormones sont nécessaires pour le corps et le cerveau. Parmi leurs bénéfices : Ils sont anti-inflammatoires et antioxydants et permettent de réduire efficacement le nombre de radicaux libres et donc de stress oxydatif.

Remède pour améliorer les problèmes hormonaux

Vous pourrez obtenir des traitements d’hormones auprès de votre médecin. Il est important également de savoir qu’avoir un rythme de vie sain améliore grandement les soucis hormonaux. Il est nécessaire d’avoir une alimentation saine et équilibré, faire du sport, sortir au soleil et avoir un sommeil sain. Être anxieux et stressé peut également être un des éléments qui peut dérégler vos hormones.

VII. Le cerveau embrumé à cause des allergies et de l’Histamine

Les personnes ayant des problèmes d’asthme et d’allergies déclenchent parfois des problèmes de cerveau embrumé, qui provient en partie de la production d’histamine par le corps.

Les allergies ou encore l’asthme sont des déclencheurs d’histamine, notamment chez les personnes qui sont par exemple sensible aux lectines ou allergique à certains aliments. Vous pouvez également retrouver de l’histamine dans certains aliments ou boisson. Notamment tout ce qui est produit fermenté ou maturé.

Chez certaines personnes, l’histamine est un des déclencheurs du brouillard mental. Cela pourrait être dû à un stress oxydatif causé par l’histamine, qui pourrait lui même être un déclencheur de radicaux libres.

Remède face à l’histamine

Le corps envoie de l’histamine lorsqu’une allergie est détecté. Aller voir un allergologue est sans doutes le meilleur moyen de réduire vos risques d’allergies. De plus, il est recommandé de vous tenir éloigné des alcools, qui sont des produits fermentés, mais également de tout ce qui est maturé : Formage, viande faisandée etc.

VIII. Stress Chronique, anxiété et dépression, des déclencheurs de cerveau embrouillé

Dans la majorité des cas de cerveau embrumé, les personnes ressentent une forte anxiété, mais également de la dépression ou encore une mauvaise humeur non contrôlé, de type bipolarité.

C’est en général parce que l’inflammation augmente la sensibilité au stress et fini par déclencher de l’anxiété allant parfois jusqu’à la dépression.

Le système limbique est la cause de ce problème. En effet, le stress, la dépression ou les différents dysfonctionnement cognitif sont largement influencé par le système limbique.

L’inflammation active ce qui génère le stress et nous rend plus anxieux et déprimés. Les cytokines dégradent également l’hippocampe et d’autres parties du cerveau comme l’hypothalamus, ce qui provoque la dépression. Le stress oxydatif peut aussi causer de l’anxiété et la dépression. De même pour le stress chronique qui peut faire augmenter l’inflammation à long terme (en causant une résistance aux glucocorticoïdes).

Solution contre le stress et l’anxiété

Il existe de nombreuses solutions. Cela peut passer par la pratique d’un sport, mais également d’augmenter les interactions sociales, la méditation, les exercices de respirations…

Il semblerait également que certains éléments comme le CBD (Cannabis Cannabidiol) puisse être un moyen de lutter efficacement contre l’anxiété. Cela est encore à l’étude, mais les premiers résultats sont très concluants, notamment chez des enfants ayant des stress post-traumatique. Ces jeunes supportent très mal les traitements lourd de la médecine moderne, c’est pourquoi certains médecins ont décidé de tester le CBD sur eux. Ce produit n’a pas ou très peu d’effets secondaires. Voici une étude dont les résultats ont été très concluants : Voir l’étude.

IX. Alcool, drogue et médicament : Des déclencheurs du cerveau embrumé

La sensation de cerveau embrouillé peut venir de nombreux produits, notamment l’alcool, mais également les médicaments ou encore les drogues.

L’alcool est une neurotoxine qui augmente l’inflammation et le stress oxydatif. Si vous avez tendance à consommer beaucoup d’alcool, cela peut être le déclencheur de votre brouillard de cerveau.

De même pour d’autres substances tel que, Cannabis THC, LSD, MDMA etc. En effet, ces drogues agissent directement sur le système limbique et peuvent le dérégler causant alors les problèmes de cerveau embrouillé.

Il en est de même pour certains médicaments et antibiotiques qui peuvent, en plus de causer des problèmes au système limbique, augmenter le nombre de radicaux libre et donc favoriser le stress oxydatif.

Les remèdes possibles

La réponse est simple : Vous tenir loin de ces substances. Notamment l’alcool et les drogues. Pour les médicaments, n’arrêtez pas un traitement prescrit par votre médecin, cependant parlez lui de vos inquiétudes, et demandez lui si d’autres traitements existent pour voir s’ils ont les même effets.

Quelques astuces anti cerveau embrumé supplémentaire

Nous arrivons à la fin de cet article. Nous espérons que vous y verrez plus clair avec ce problème de “brain fog” qui touche beaucoup plus de personnes qu’on pourrait l’imaginer.

Pour terminer, voici quelques autres remèdes existants qui pourront vous aider à combattre ce problème de cerveau qui déraille qui peut vous gâcher la vie. Ces remèdes sont basiques et pourtant totalement véridique.

Sortez dehors et prenez le soleil

Aussi dingue qu’on puisse le croire, cela pourrait être un remède très apprécié face au cerveau embrumé. En effet, prendre une “dose” de soleil régulièrement serait un excellent anti-inflammatoire et serait un moyen de se protéger contre les maladie auto-immune.

Prendre l’air et le soleil serait également un moyen de réduire le stress oxydatif.

Suivez le rythme circadien

L’être humain n’est pas fait pour vivre la nuit et dormir le jour. C’est comme ça, c’est la nature humaine. C’est pourquoi il est nécessaire de respecter le rythme circadien, en dormant la nuit et en vivant le jour. Et bien sur faire en sorte d’avoir un sommeil réparateur et de bonne qualité.

Faites du sport !

Il est important de trouver le juste milieu avec le sport. En effet, faire trop d’exercice risque de provoquer des inflammations et du stress oxydatif. Mais ne pas en faire assez, risque également de provoquer les même effets.

Faites des entrainements “normaux” régulièrement sans en abuser. Un sport parfait face au cerveau embrumé : Le Yoga. En effet, ce sport en plus de ces bien faits physiques, est également un moyen de réguler l’axe hypothalamique pituitaire surrénalien (HPA), et permet ainsi de réduire le stress et l’anxiété.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *