fille qui dort sur un lit

Comment dormir avec les douleurs lombaires et dorsales ?

Un sommeil de qualité contribue à améliorer les performances mentales et physiques tout en favorisant la bonne humeur. Mais avec des douleurs lombaires et dorsales, ce n’est pas toujours évident, d’où l’importance de savoir comment dormir avec ?

L’importance d’un bon sommeil pour apaiser les douleurs physiques

Il n’y a pas de marque de matelas à éviter pour avoir un bon sommeil. Il faut cependant veiller à instaurer des conditions adéquates pour y arriver. Effectivement, un bon sommeil permet le rééquilibrage de l’eau, des minéraux et des électrolytes dans les reins. Cela permet aux muscles de répondre aux exigences des efforts tout en évitant l’apparition des crampes. Ainsi, un bon sommeil est aussi conditionné par une posture adéquate permettant le soulagement des troubles, entre autres les douleurs lombaires, les douleurs dorsales, les colites et même les maux d’estomac.

Les bonnes positions pour un sommeil paisible

Toutes les positions sont bonnes pour avoir un sommeil paisible, sous réserve d’observer quelques règles.

La position de sommeil sur le côté

Dormir sur le côté est une manière d’éviter de sentir les douleurs lombaires et dorsales pendant le sommeil. Effectivement, en adoptant la position fœtale classique, les courbes naturelles de la colonne vertébrales sont maintenues. Pour ce faire, il est préférable d’utiliser un coussin, à placer entre les cuisses et les genoux de manière à avoir les jambes alignées et détendues. Cette position aide à ne pas forcer la colonne vertébrale à une rotation forcée. De la même manière, en optant pour cette posture, il n’y a aucun risque d’attraper des douleurs aux hanches étant donné que la position permet un bon maintien de la distance entre les hanches.

En dormant sur le côté, il est important de toujours garder les épaules et la tête alignées, pour éviter que la tête ne soit recourbée vers l’arrière ou l’avant. Pour ce faire, il suffit de choisir un bon oreiller afin d’éviter les troubles du cou, la raideur ou d’autres problèmes respiratoires pouvant survenir la nuit.

La position de sommeil sur le dos

Si vous faites partie des personnes habituées à dormir sur le dos, il est possible d’adopter cette position la nuit. Toutefois, il vous faut utiliser un oreiller sous les genoux de manière à ce que la courbe naturelle du corps soit maintenue. Au même titre, hausser le cou via un bon oreiller est aussi indispensable, notamment si vous avez une douleur lombaire.

La position de sommeil sur le ventre

Dormir sur le ventre est peu recommandé pour les personnes sujettes aux douleurs lombaires et dorsales. Cela résulte du fait que cette position peut être à l’origine même de ces douleurs, ainsi que d’autres maux du dos. Si vous avez du mal à ne pas dormir sur le ventre, veillez à mettre un coussin sous le bassin de manière à réduire l’effort. Au même titre, un oreiller sous la tête vous permettra de soulager la tension dorsale. Sinon, cette position est favorable aux personnes souffrant d’hernie discale.

Opter pour une literie de qualité

La qualité de la literie est aussi un critère important pour avoir un sommeil de qualité malgré des douleurs lombaires et dorsales. Il n’existe aucune marque de matelas à éviter, il suffit de déterminer les critères de choix, en privilégiant le niveau de soutien et d’élasticité.

Un matelas de qualité

Une literie de qualité est équipée d’un matelas conférant un confort optimal pour toutes les parties du corps. Cela consiste notamment à un soutien permettant à la colonne vertébrale de préserver sa position naturelle de manière à offrir un sommeil réparateur. Qu’importe la matière du matelas du moment qu’elle soulage les maux de dos, et si la qualité est au rendez-vous. Le latex naturel est cependant à privilégier, avec une densité ferme mais pas dure, soit entre 60 et 85 kg/m3. Cette option allie soutien et confort, et surtout durabilité dans le temps. De la même manière, la dimension doit offrir aux dormeurs une indépendance de couchage.

Un oreiller adapté

L’oreiller est un facteur crucial, d’où le choix à faire en fonction de la position de sommeil. Un oreiller polyvalent a une épaisseur de 10 à 15 cm de manière à combler l’espace sous la tête afin de garder le cou bien aligné. Quant au matériau de cet accessoire, il doit tenir compte des allergènes, d’où l’importance d’opter pour du latex naturel ou du coton biologique comme rembourrage et du coton comme housse.

Un sommier adéquat

Enfin, le sommier est aussi d’une importance majeure du moment qu’il assure 30% du support pendant le sommeil. Il doit être choisi en fonction des préférences pour conférer un confort optimal. Les lattes flexibles confèrent un confort plus accueillant, plus souple et les lattes rigides offrent plus de fermeté. Plus le nombre de lattes est élevé, plus le support est ferme est homogène.

Un sommier à plots offre une qualité de portance optimale et un confort avéré. Les plots pivotant de manière indépendante, ils sont mobiles de manière à offrir un sommier paisible pour les personnes souffrant de douleurs lombaires et dorsales.

Enfin, le sommier à ressorts convient à un matelas à ressort et ne s’adapte pas aux matelas en mousse ou latex. Il offre peu de soutien, et ne dure pas dans le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *