jaunisse yeux jaunes

Bilirubine : Qu’est-ce que c’est, et qu’est-ce qui se passe si son taux est trop haut ?

La bilirubine est un pigment de couleur jaune qui se retrouve dans le sang grâce à l’albumine. Ce dernier va la transporter jusqu’au foie depuis la création de la substance au niveau de la rate. Sa couleur est représentative d’une affection du foie ou encore la jaunisse des nourrissons.
Le médecin va vous demander d’effectuer une analyse de la bilirubine si vous présentez des symptômes suspects qui peuvent présenter un risque. Découvrez pourquoi il est important de réaliser un examen de cette substance dans le sang.

Qu’est-ce que c’est la bilirubine ?

La bilirubine est obtenue à la suite de la destruction de l’hémoglobine dans le sang. Cette action se passe au niveau de la rate. La bilirubine est de couleur jaune et elle est responsable de la coloration des urines et des selles. Elle est emmenée dans le sang par l’albumine. Elle sera ensuite transportée vers le foie pour être évacuée par la bile. La bilirubine existe sous deux formes bien distinctes notamment la bilirubine libre et la bilirubine conjuguée.

Cette dernière est souvent nocive et évacuée dans l’urine et les selles. Par contre, la bilirubine libre ou non conjuguée est toxique et risqué pour l’organisme. Elle est insoluble dans l’eau et est transportée pour être traitée dans le foie. La bilirubine qui n’est pas conjuguée cause le déséquilibre dans le corps d’où l’hyperbilirubinémie.

Pourquoi faire un examen sanguin de la bilirubine ?

Une analyse de la bilirubine peut être demandée par un praticien à la suite des symptômes dont le sujet souffre et que le médecin sent qu’il y a un risque potentiel. Il s’agit la plupart du temps du jaunissement de la peau et des yeux notamment chez les nouveau-nés. Un examen est également demandé lorsque des troubles hépatiques et vésiculaires surviennent. Dans tous les cas, seul un médecin homologué peut faire la demande d’une telle analyse sanguine.

Pour connaître le dosage de la bilirubine chez un patient, une prise de sang est nécessaire. C’est le seul moyen de découvrir ce qui se cache derrière les symptômes de jaunisse. Par ailleurs, les maladies du foie indiquées par le taux élevé de bilirubine dans le sang peuvent être dangereuses si elles ne sont pas traitées dans le temps.

Il est donc primordial de consulter un médecin dès que vous suspectez des troubles du foie et des désagréments surtout au niveau de l’intestin. Dans tous les cas, les symptômes qui se répètent et qui ne disparaissent pas totalement sont des signes que vous avez des problèmes de santé.

Quelles sont les causes de l’augmentation du taux de la bilirubine dans le sang ?

foie BilirubineLa quantité normale de la bilirubine dans le sang est comprise entre 0,3 et 1,9 mg/dl. Toutefois, ce dosage peut varier selon les laboratoires d’analyse, car ils ont chacun des méthodes différentes pour calculer le taux de bilirubine. Le médecin traitant est capable de lire les résultats de l’analyse et en faire une interprétation juste de l’état du patient pour détecter si le risque est réel.

Les résultats peuvent être de la bilirubine en taux élevé, aussi appelé hyperbilirubinémie. Il peut s’agir des accidents transfusionnels, d’une anémie hémolytique due aux médicaments ou aux parasites.

La maladie de Gilbert est aussi une anomalie génétique de la formation de la bilirubine. Par ailleurs, la jaunisse des nourrissons, le calcul biliaire, la pancréatite, la cirrhose proviennent tous du déséquilibre du taux de la bilirubine dans l’organisme.

Quand consulter un médecin ?

Les bilans de santé systématiques ne prennent pas en charge du dosage de la bilirubine. Il est impératif de consulter un médecin dès l’apparition des symptômes de jaunisse. Ces derniers sont souvent des conjonctives qui deviennent jaunes. Il arrive également que le teint du malade devienne jaunâtre.

Une analyse de la bilirubine est automatiquement demandée dès que vous avez ces symptômes. Toutefois, votre médecin peut trouver dans vos résultats les conséquences d’un dysfonctionnement du foie et de la bile. Si vous avez une hyperbilirubinémie, il est conseillé d’arrêter la consommation d’alcool et de certains médicaments qui ont comme effet secondaire la jaunisse (aussi appelé ictère).

Quels sont les traitements adaptés pour les troubles dus à l’hyperbilirubinémie ?

Il est à noter qu’une baisse du taux de la bilirubine dans le sang est souvent anodine. Il s’agit surtout des cas des femmes enceintes pendant les deux trimestres de la grossesse. Pour guérir les symptômes de l’hyperbilirubinémie, il est important de connaître la cause du déséquilibre.

Le traitement se concentrera sur cette cause diagnostiquée par le médecin. Un régime alimentaire adapté aux troubles hépatiques est également prescrit par ce dernier afin de soigner les causes du déséquilibre de la bilirubine.

La maladie de Gilbert

Le syndrome de Gilbert ne présente dans la plupart des cas aucun symptôme physique. Si le patient a la jaunisse, le résultat de l’analyse de la bilirubine peut être la maladie de Gilbert. Par ailleurs, cette maladie est génétique et ne nécessite aucun traitement spécifique. La jaunisse (icètre) peut se produire pendant une courte durée chez les patients avec d’autres symptômes.

Ces derniers peuvent être de la fatigue intense, l’insomnie (un symptôme qu’on retrouve également dans les problèmes de cerveau embrumé), la déshydratation, des maux de tête, des nausées, des vomissements et bien d’autres encore. Les troubles de l’intestin comme le syndrome de colon irritable, les douleurs au niveau du ventre, les flatulences ou encore la constipation sont aussi des symptômes visibles de la maladie de Gilbert. Dans tous les cas, seul un médecin compétent peut donner un diagnostic exact de l’état du patient.

L’ictère du nouveau-né

La jaunisse qui atteint les nourrissons est due à une augmentation anormale de la bilirubine dans le foie. Elle est reconnue par les symptômes de coloration jaunâtre au niveau de la peau et des muqueuses. Entre autres, les bébés atteints de la jaunisse ont des paupières jaunes, le blanc d’œil devenu jaune ou encore l’intérieur de la bouche. Ces symptômes sont accentués lors de l’exposition du nouveau-né à d’autres facteurs externes.

Une coloration jaune peut alors atteindre les mains et les pieds du bébé. Par ailleurs, un ictère du nouveau-né peut se résorber tout seul en évitant les facteurs aggravants. Une photothérapie peut être utilisée comme traitement si la jaunisse tarde à disparaître. Les médecins sont les seuls qui savent si le bébé a une jaunisse ou une maladie hépatique grave.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *