vegan dangers et risques

Les dangers du régime Vegan – Un risque pour votre santé !

Si vous suivez le régime végan, cela veut dire que vous ne prenez que des aliments sans protéine animale. Cela va donc bien plus loin que pour les végétariens, qui eux ont beaucoup moins de soucis de santé que les vegans.
Plusieurs personnes choisissent cette option pour différentes raisons, entre autres la préservation de la vie et du bien-être des animaux.

Cependant, c’est une alimentation qui présente quelques dangers liés à la santé. En voici les détails.

Les risques de carences

Vous n’êtes peut-être pas sans savoir qu’une alimentation purement végétale entraine différentes sortes de carences et de graves déséquilibres. Les sujets végans ont par exemple un très faible taux de fer. Ils n’en disposent que 20 nanogrammes par millilitre de sang. C’est pour vous dire que les produits végétaux ne sont pas riches en cet élément minéral. Ce dernier est pourtant nécessaire pour le développement osseux.

De plus, des experts en nutrition et santé constatent que les adolescents adoptant le régime végan sont souvent atteints d’une fatigue générale. Ce risque apparait au bout de trois mois de prise de cette alimentation non carnée. Il constitue un danger, surtout pour ceux qui ne sont pas capables d’absorber correctement le fer des produits végétaux. Cependant, les personnes pouvant le faire sont très rares.

Aussi, si vous ne mangez que des produits végétaux pendant une longue période, même si ce sont des bons végétaux comme par exemple l’épeautre, vous risquerez une carence en calcium. Cet élément nutritif se trouve généralement dans les aliments d’origine animale. Il est indispensable pour la formation des os pour les personnes de 0 à 20 ans. En effet, le régime végan présente un danger pour la croissance et la santé des enfants et des adolescents. Le risque de fracture sera même inévitable quand ils seront adultes.

Enfin, d’autres éléments nutritifs ne peuvent pas exister dans les aliments végétaux. La vitamine B12 en fait partie. Elle est pourtant nécessaire pour le développement cérébral, cognitif et neurologique. Si votre enfant ne prend aucun produit d’origine animale, il risque la carence de ce nutriment sauf par exemple en mangeant des compléments alimentaires. Il en va de même pour la DHA qui est un acide gras indispensable pour la croissance et la santé des enfants. Vous pouvez le trouver abondamment dans le poisson.

Risque du désordre intestinal

Le risque du désordre intestinal ou d’assimilation constitue un autre danger du régime végan. L’organisme humain peut souvent avoir du mal à basculer d’un régime à un autre. Il se peut que votre tube digestif ne soit pas prêt à s’adapter à une alimentation végétale. Votre organisme étant habitué aux protéines animales, le fait de le forcer à se soumettre aux protéines végétales cause ce problème de dysfonctionnement digestif.

En outre, certaines personnes ne supportent pas les sucres présents dans de nombreux aliments végétaux. Ceux-ci concernent le miel, les céréales, les alliacées et des fruits comme les poires, les melons et les cerises. Ils sont d’abord mal absorbés par l’organisme et, de ce fait, vont se fermenter dans le tube digestif. Cela provoque les flatulences, les douleurs abdominales, les ballonnements, les diarrhées et les constipations. Le risque va même déboucher sur le syndrome du gros intestin irritable.

Risque pour la santé des bébés

La santé d’un bébé reste vulnérable avec un régime végan. Le danger est imminent. Il peut être fatal. En 2018, différents cas de décès infantiles ont été, par exemple, causés par une alimentation sans produits animaux. La plupart des bébés nourris seulement de lait végétal ne peuvent donc pas survivre.

En effet, les aliments d’origine végétale ne suffisent pas pour le développement et la croissance de l’organisme des enfants. Ils peuvent être riches en certains nutriments, mais très pauvres en d’autres éléments de base et indispensables. Les parents qui ignorent ce danger pourront risquer la vie de leurs enfants. Dans certains cas, le bébé peut survivre, mais des handicaps physionomiques et cognitifs sont inévitables.

Danger pour les femmes enceintes

Comme vous le savez déjà, une femme enceinte a besoin de manger équilibré pour bien nourrir le bébé dans son sein. Si elle se contente donc d’une alimentation d’origine végétale, les dangers sont imminents. La conséquence néfaste de la carence du fer en fait partie. Il en va de même pour le manque d’autres éléments nutritifs indispensables pour le développement et la croissance du fœtus.

Solution : consulter un spécialiste avant de changer son régime alimentaire

Face aux différents dangers provoqués par un régime végan, des experts dans le domaine de la santé et du bien-être proposent des solutions adéquates. Ils travaillent particulièrement sur un cas spécifique. Ce dernier concerne le changement de régime. C’est une situation qui n’est pas à prendre à la légère. Pour ce faire, il faut demander l’avis d’un nutritionniste. Celui-ci va ensuite vous recommander de consulter un médecin qui tranchera si votre organisme supporte ce changement d’alimentation.

De plus, un médecin spécialisé est mieux placé pour proposer des compléments alimentaires pour éviter les précédentes carences. Il peut par exemple prescrire des aliments riches en protéines animales, en vitamine B12, en fer, etc.

Enfin, les nutritionnistes proposent de suivre un régime équilibré aux végans. Ils invitent ces derniers à prendre un porridge à base de flocons d’avoine pour le petit déjeuner. N’oubliez pas également les fruits secs qui sont porteurs d’oméga-3, de protéines, de minéraux et d’autres nutriments indispensables. Ce type d’aliment est également riche en vitamines B1 et B6, en fibres, etc.

Quant au déjeuner, les diététiciens conseillent aux végans de prendre un mélange de légumineuses et de céréales accompagné de condiment comme par exemple du sureau noir sous forme de fleur. Ces deux types d’ingrédients forment une meilleure combinaison qui fera l’affaire pour pallier le manque de certains nutriments dans le régime végan. Ils sont riches en acides aminés.

En effet, pour limiter les risques du régime végan, il faut collaborer étroitement avec un médecin et un nutritionniste. Les rôles de ces deux spécialistes sont complémentaires. Ils concernent le suivi de votre santé et de votre alimentation. En leur confiant votre projet de changement de régime, vous ne courrez aucun risque. Vos objectifs seront également atteints. Il faut en effet agir dans un cadre professionnel pour éviter les dangers tant pour la santé de votre enfant que pour votre propre bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *